let’s christmas!

Le feu agonise lentement, quelques braises, incandescentes, j’attrape le tison, je pique, les étincelles fusent, mes joues rougissent, la chaleur est intenable, je me brûle presque. Dehors le jour décline déjà et j’aime ça. Beaucoup se lamentent de cette nuit désormais précoce, moi je m’en réjouis, l’heure de se confiner, bien au chaud dans la maison.

 

L’hiver est presque là, je l’attends, je l’espère, je l’anticipe, le garage regorge de bûches bien sèches, le chat monte la garde sur les cartons, la chaleur c’est son péché mignon, se rouler en boule jusqu’au printemps, lui sait faire… Il sait, d’instinct, que la saison froide incite au repli, au repos, comme la nature, en sommeil, pour mieux exploser au printemps prochain. Le temps de rêver, à l’abri des éléments, de former des projets qui verront le jour à la saison nouvelle, le temps de se laisser aller, de manger des gâteaux au beurre salé, de faire des gâteaux au beurre salé; des envies de plats roboratifs, de fesses plus rebondies, faire un petit peu de gras, parce que le gras c’est l’amour  c’est un médecin indien qui me l’a dit; que penser alors d’une société qui chasse le gras à tout prix…?!). Le gras c’est l’amour et l’amour c’est la vie. Cultiver ce sentiment, en donner autant que l’on peut, préparer Noël, c’est préparer le bonheur que l’on donnera, en offrant de jolis cadeaux, en faisant la maison belle; Créer l’harmonie, prendre soin, choisir chaque objet en fonction de ce qu’il signifie pour nous, pas pour « faire beau », mais pour ce qu’il  touche en nous. Si je crée l’harmonie autour de moi je crée l’harmonie en moi; tout ce qui existe à l’extérieur existe aussi à l’intérieur, et vice versa.

 

La nuit est désormais complète, le feu ronfle, crie parfois, je sens sa puissance, comme s’il y avait un être de plus dans la maison, je ne peux pas envisager une maison sans feu, foyer: le foyer, l’habitation s’articule autour de cette énergie, de cette puissance de vie. Parfois le bois claque, pétarade, la fonte contient les assauts, à côté, dans la cuisine, tout près, je malaxe la pâte, je jette quelques épices, pas de Noël possible sans épices, sans biscuits au gingembre, sans petits santons (il ne veut que les minis, ceux du santonnier Fouque), sans blé de la Saint-Barbe (l’abondance pour l’année à venir), sans bougie orange-cannelle, sans Dean Martin (ici),  sans clémentines, sans lanternes-clémentines, sans sapin évidemment, sans paillettes, sans objets kitch, parce que Noël réveille notre enfance, et que l’enfance aime le kitch, ce qui brille trop fort, les guirlandes électriques, les figurines étincelantes, tout est possible puisque c’est Noël! La magie, les papillotes, les pièces en chocolat, les Rois-Mages, les trésors, les parures chatoyantes, les étoffes bigarrées et… les lanternes-clémentines… j’aime tellement les fabriquer (ici)… on prend soin de ne pas briser la mèche, on évide délicatement le fruit, on découpe le sommet, on remplit le fond d’huile et on allume la fameuse mèche… la flamme éclaire le petit fruit, de l’intérieur, et c’est tellement magique…

 

Let’s christmas !

 

 

xmas6bisxmassantonsxmas3xmas2xmas4roismages2xmas0xmas7xmas9

 

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code