Neïla Serrano

huisclos

« Huis clos », technique mixte sur papier, 46x61cm.

 

La dernière fois que j’ai visité l’atelier de Neïla je suis ressortie les mains pleines, ce n’était pas prévu, pas du tout… Je n’ai pas pu faire autrement,  je ne lui avais jamais connu cette douceur. Chez elle, il fallait s’accrocher, aimer la vérité trash née de l’observation d’une société souvent décadente. Mais là… Une plongée dans une boîte de pastels, des couleurs, jusqu’à l’explosion… You’d better shit rainbows, prévient-elle,  sur la toile, comme ça, le prisme de l’arc-en-ciel jeté en pâture, dripping post modern. L’abstraction comme support, direction nouvelle de sa fantaisie. Mais c’est la figuration qui domine, espiègle cette fois : le nu. Sujet académique, exercice de style classique auquel elle imprime sa touche, contemporaine et fraîche.

Avec Neïla,  il s’agit  continuellement d’un regard neuf, comme si le trait n’était pas tronqué par le prisme asséchant de l’intellect mais par la pure sensation. Car ces dessins-là sont définitivement sensuels, la chair n’est pas triste ici, même si parfois, on sent poindre une douce mélancolie mais toujours empreinte de poésie. Poésie des tâches, constellation pastelle, poésie des regards perdus dans les nues.

Et puis il y a l’humour et l’attention au détail : une culotte sur un pied, un oiseau dissimulé dans un nuage, une tête de girafe, une touche fluorescente…

L’humour et L’amour, le Grand sujet…  Une Neïla amoureuse ?

A n’en pas douter, love is in the air !

 

Les dessins de Neïla Serrano seront exposés à l’Atelier Polychrome, 8, rue Portalis à Aix-en-Porvence, du jeudi 21 mai au 11 juillet 2015.

renseignements au: 06.26.05.27.23 ou par mail: hello@mysunnylifeproject.com

 

Etlechignonellelenleve

« Et le chignon, elle l’enlève? »,  technique mixte sur papier, 46x61cm.

 

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code