Ma vie en vert

greenlife

 

Parfois je suis au désespoir, je ressens cela quand un profond sentiment d’impuissance s’empare de moi, quand je ne peux pas agir ou quand on décide pour moi:

 

« Avril 2015, c’est aussi la date du feu vert donné par la Commission pour l’importation et la commercialisation de 19 organismes génétiquement modifiés (OGM). Une décision qui arrive comme un coup de massue, s’imposant de manière peu démocratique, alors que les États membres ne se sont pas encore mis d’accord sur une proposition de réforme leur permettant d’interdire ces fameux OGM sur leur territoire. Cette autorisation s’impose donc sans possibilité pour la France et d’autres pays de s’y opposer à ce jour.

Parmi ces OGM, 17 sont pourtant directement destinés à l’alimentation animale et humaine. Soja, maïs et colza, 11 d’entre eux viennent de la firme Monsanto. Les autres, des multinationales Dupont, Bayer et BASF. Les états n’arrivant pas à trouver un compromis, la Commission a imposé son feu vert qui prend application immédiatement, vaut pour dix ans et s’impose de force à tous les États. Triomphe des multinationales. La démocratie a plus que jamais des airs de corpocratie. »

source: https://mrmondialisation.org/brevetage-du-vivant-ogm-autorises-le-bio-attaque-rien-ne-va-plus/

 

 

Quand je ne peux pas agir ou quand on décide pour moi du monde dans lequel je vais vivre…

 

MONSANTO, destructeur du vivant, inventeur du célèbre herbicide ( je rappelle que la racine grecque « cide » signifie « tuer ») Round’up et  des OGM qu’ils tentent de diffuser dans le monde entier, car  il ne s’agit que de profit; la nature, les hommes n’ont aucun intérêt pour eux.

 

On sait que ces pesticides/ herbicides/OGM détruisent la biodiversité, polluent les nappes phréatiques, tuent les abeilles et rendent les hommes malades:

« Le nombre de cancers a augmenté en France de 63 % en 20 ans. » source ici

 

Que faire?

Il n’y a pas de fatalité, nous pouvons agir, chacun à notre niveau (petits gestes en fin d’article), il nous faut contrer ces destructeurs du vivant. Si nous nous mobilisons tous nous pouvons montrer à nos dirigeants  que nous ne voulons pas de ce monde pollué qui avilit la nature, les animaux et les hommes;

Samedi 23 mai une marche mondiale est organisée dans toutes les villes de France pour lutter contre les grands pollueurs/ profiteurs et promouvoir une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement:

– Paris : https://www.facebook.com/events/996899193657121/
– Brest : https://www.facebook.com/events/663061860468975/
– Lille : https://www.facebook.com/events/1542680492652211/
– Strasbourg : https://www.facebook.com/events/1540787802832413/
– Tours : https://www.facebook.com/events/773730486044457/
– Bordeaux : https://www.facebook.com/events/433120260190336/
– Lyon : https://www.facebook.com/events/652392381555877/
– Nice : https://www.facebook.com/events/991536840873684/
– Cherbourg : https://www.facebook.com/events/625997460862465/
– Clermont Ferrand :https://www.facebook.com/events/1611872439032444
– Caen : https://www.facebook.com/events/850962354970901
– Peyrehorade (où il y a une usine de Monsanto) :https://www.facebook.com/events/637272466418738
– Bayonne https://www.facebook.com/events/1446511682254117
– Nantes : https://www.facebook.com/events/420568914773141
– Marseille : https://www.facebook.com/events/912268158804334
– Carhaix : https://www.facebook.com/events/643366982435444
– Rennes : https://www.facebook.com/events/1617007215185992
– Montpellier : https://www.facebook.com/events/360112537512276
– Toulouse :https://www.facebook.com/events/1562576807362400/1577807852505962/
– Ile de la Réunion : https://www.facebook.com/events/456583424495447/
– Amiens : https://www.facebook.com/events/1430595230589707/
– Nîmes : https://www.facebook.com/events/1555220608094067/

Une petite marche pour un grand message, celui de la vie, de la biodiversité, du vivant.

 

Chacun, par nos gestes quotidiens, nous pouvons changer les choses, les améliorer tout au moins…

 

Ma sunny green liste, mes petites actions (faciles):

 

Alimentation:

– Je n’achète que des fruits et légumes bio et locaux (le bio de supermarché est une aberration, en effet, si le produit a parcouru des centaines de kilomètres, c’est un non-sens écologique). Je choisis des produits de saison (quel bonheur de voir l’arrivée des petits légumes de printemps!).

Il y en a forcément une AMAP près de chez vous (ici) qui assure des revenus décents aux producteurs et vous garantit une qualité exempte de chimie.

– Je consomme très peu  de viande (une fois par semaine au plus) mais je m’assure que l’animal a vécu une vie digne (élevé en plein air, qu’il a été bien nourri et qu’il n’a pas souffert). Dans le doute je suis végétarienne.

 

Mangez moins, mangez mieux!

 

Habitat:

Je n’utilise que des matériaux naturels pour construire, rénover ou meubler mon habitation (le bois majoritairement car c’est le seul matériau intégralement renouvelable et qui dépollue en poussant). Je proscris tous les ersatz: faux bois (attention au formaldéhyde, le plus grand polluant domestique), plastique, p.v.c,  etc… Là encore je privilégie les matériaux locaux (chez moi, en Provence: terre cuite, pierres sèches, bois ( Pins du Var, Cèdres du Lubéron), isolation en chanvre, laine, fibres recyclés…), enduis à la chaux.

 

Jardin:

Je n’utilise jamais d’herbicide pour venir à bout des mauvaises herbes  (désherbez votre jardin/terrasse/balcon vous dessinera de jolis bras et videra votre esprit, méditation garantie!). Je dépose mon marc de café au pied des plantes (proscrivez les capsules Nespresso qui consomment des tonnes d’aluminium et sont cancérigènes), c’est un excellent fertilisant, il en est de même pour le thé. Je jette tous mes déchets végétaux dans un coin du jardin, peu à peu ils se décomposent et se transforment en compost (mais je vais investir dans un vrai bac à compost et dans une citerne de récupération des eaux de pluie).

 

Consommation:

J’achète de  moins en moins. Et surtout j’achète mieux; je me pose la question: en ai-je vraiment besoin? Est-ce que ce produit respecte l’environnement et la dignité des hommes qui l’ont fabriqué?

 

Voyages:

Je ne prends l’avion que modérément, la démocratisation des voyages contribue à une pollution massive de l’air. J’essaie d’explorer ce qui est près de chez moi (il y a tant de choses!). Cette curiosité régionale me fait encore plus apprécier l’endroit dans lequel je vis.

Je concentre mes déplacements en voiture. Je marche chaque fois que c’est possible.

 

Mais j’ai encore tant à faire, à améliorer, je suis loin, loin d’être parfaite… L’idée n’est pas de donner des leçons mais de montrer, comment tous, à notre petit niveau, nous pouvons oeuvrer à un monde plus beau… Ce n’est pas l’affaire des autres,  mais la nôtre.

 

Mon petit ego n’a rien à faire ici,  si tous, nous refusons la mainmise des grands pollueurs, si nous achetons moins et mieux, en conscience, nous pouvons vraiment changer les choses.

 

Dans un monde si consumériste, c’est ce que vous achetez qui peut changer la donne, votre pouvoir est dans votre panier/ caddie. Evitez au maximum les supermarchés (qui mettent à genou les petits producteurs et font la fortune des grands groupes alimentaires qui trustent le marché et imposent leurs lois (tels Nestlé, Unilever, Pepsico, Kraft food, The Coca-Cola compagnie). N’achetez pas de plats préparés, cuisinez! Vivez dans des maisons plus petites, mieux isolées, donc moins gourmandes en chauffage (un espace mal organisé est un espace gâché).

 

L’eau, l’air, le vivant n’appartiennent à personne mais sont le bien de tous. Ne les méprisons pas , n’ayons pas l’arrogance de croire que toutes ces ressources sont inépuisables, agissons maintenant.

 

Le 23 mai je serai à Marseille pour dire mon refus de me laisser manipuler par les grands pollueurs.

Prenez quelques heures pour vous, pour vos enfants, pour aujourd’hui et pour demain, pour un monde plus propre, plus vert, plus juste, plus beau.

 

greenlife2

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code