ordre, beauté, luxe, calme et volupté

lacoste1

 

La fin de l’hiver résonne toujours comme une libération, la promesse d’un renouveau. Des envies de grand air, de légèreté, de jeu.

 

La sève remonte, l’énergie avec elle, je veux sentir cet air doux, courir dans l’herbe, m’étendre au soleil, flâner à la campagne. Je ne connais qu’un lieu qui rassemble tout ceci: Château La Coste.

 

Je réserve une table au soleil. L’eau nous entoure, l’huile d’olive du domaine coule un peu sur mes doigts, je pourrais me nourrir de ces tartines méditerranéennes. Après, il y a la promenade, entre les vignes, les oeuvres d’art. Les plus grands artistes contemporains de la planète, les plus grands architectes aussi (ici).

 

Je connais désormais le parcours, l’araignée de Louise Bourgeois, puis, les ponts de Larry Neufeld, ils enjambent le réseau d’irrigation romain, les siècles se rejoignent, naturellement. L’air est si doux, si joyeux, l’art contemporain ne se prend pas au sérieux ici: je touche, je caresse, je sens les oeuvres, les blocs de Sean Scully me donnent envie d’un équilibre inversé, face à cette stabilité, je veux perdre la mienne, voir à l’envers…

 

La promenade prend des allures de chasse au trésor, débusquer une sculpture, chercher ce qui s’y cache, ce que l’artiste a voulu exprimer.

 

J’aime particulièrement l’oeuvre de Tunga, un travail sur l’équilibre, la fragilité de  l’équilibre….  Une énorme masse de quartz en suspension emprisonnée dans un filet, une forme de potence soutient ce poids, j’ai peur que tout cela s’effondre.

Je jette une pièce sur la superposition d’aimants, faire un voeux, je ne me prive pas de cette occasion d’un réaliser un.

 

Tout est prétexte au jeu, à la curiosité, dans un tonneau de Tracey Emin se cache un petit chat de porcelaine, vulnérabilité de l’artiste?

 

Je cours, je souris, je respire fort, je tire sur la corde: le gong des cloches tibétaines (ré)interprétées, le son résonne, sourd, se dilate, je n’ai plus envie de rire, un sentiment de paix, profond, je m’assois, je m’absorbe dans cette contemplation, l’eau du ruisseau agit comme un allié, le calme se fait de plus en plus vaste; « zen », c’es le mot qui me vient; si je pouvais venir méditer ici chaque jour.

 

Mais il n’est pas question de s’arrêter là, plus loin je sais ce qui m’attend, le nuage de Tom Shannon, nuage ou galet? Une masse en forme d’OVNI qui tourne sur elle-même, décompose la lumière, distord les formes, la réalité.

 

Je voudrais vivre ici, je voudrais me marier dans cette petite chapelle, si simple et si sophistiquée à la fois, la croix d’Othoniel, l’écrin protecteur de Tadao Ando, « là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté ».

 

Ordre, beauté, luxe, calme et volupté…

 

lacoste16la-coste3lacoste10lacoste11lacoste4lacoste20lacoste7lacoste12la-coste-8lacoste99 la-coste9lacoste-19la-coste21lacoste22lacoste13lacote18lacostela-coste-25

 

 

 

 

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

4 Reactions

  1. Laure de C.

    Trés beau sujet et belles photos! C’est un délicieux ressentis ! Ce lieu est tellement surréaliste! Ce post me donne envie d’y retourner! MERCI!

  2. vanina

    J’adore tout, tes photos, des mots, l’ambiance que dégage ton blog.
    Bravo ma poupée écris, photographie tu nous régale.
    Vanina

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code