un bien joli moment

Cette fin d’année invite à se pencher sur ce que fut 2013. Je n’aime pas regarder dans le rétroviseur, mais, parfois, il est bon de se retourner pour prendre la mesure de ce qui a été accompli. Seul le recul permet ce constat. Je ne vous infligerai cependant pas ce pensum, cet inventaire exhaustif de mes réussites/ échecs passés mais, en faisant un peu de tri dans mes photos, je me suis plu à la contemplation de cette charmante série de clichés, oeuvre de Kasia Kozinski.

 

La photographie est un art majeur parce qu’elle fixe des émotions, des moments privilégiés, pour toujours.

 

Je me souviens de ce jour d’octobre, nous déambulions dans les rues d’Aix, Kasia armée de son reflex, l’oeil scrutateur et rêveur du photographe de talent, nous marchions de petites rues en fontaines, au gré de nos envies, motivées par le seul plaisir de se laisser aller à la découverte, à l’insolite, à la poésie d’une jolie lumière.

 

Je regarde ces photos et je me dis que j’ai beaucoup chance, que cette Sunny life que je prône ici n’est pas un leurre, une vue de l’esprit, mais que j’ai réussi à construire les contours d’une vie lumineuse, riche. 

Pourtant, quand j’ai quitté Paris, je redoutais la vie de province, sa petitesse, son étouffement. Bien sûr l’anonymat n’existe pas ici, parfois j’aime à me perdre dans les rues d’une grande ville…

Mais, c’est pourtant ici que j’ai rencontré la plus grande ouverture sur le monde. Le sud de la France fascine, attire, la Provence est encore cet Eldorado fantasmé par de nombreux anglais, américains, australiens…

Ainsi ai-je rencontré Jaci (australienne); Audrey (californienne) ces deux adorables « yoga-geek » que vous pouvez voir sur les photos ci-dessous ( et ici, Audrey évoque très bien la vie Aixoise).  

Aix m’a offert cet incroyable cosmopolitisme, j’aime les rencontres, les gens qui élargissent mes horizons, me poussent à voir ailleurs, autrement, plus loin.

2013 fut riche de ces découvertes, j’espère que 2014 viendra secouer mes habitudes, m’exhorter à découvrir, à expérimenter, à voyager, à rire, à aimer, à rêver, à désirer, à travailler, à créer, à me dépasser, à me surpasser, à me surprendre

 

Merci Kasia pour cette magnifique série, j’espère que nous en feront encore beaucoup d’autres, parce que notre rencontre  (insolite!) a vraiment compté. 

 

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code