my sunny routine

J’ai déjà évoqué cette découverte, je me demande comment j’ai pu vivre sans, je veux dire, vivre consciemment; puisque que le terme consacré signifie union, réunion du corps et de l’esprit.

J’ai toujours été connectée, je ne n’ai jamais considéré mon corps comme une chose inerte qui vivait à côté de moi; yoga ou pas, j’ai toujours senti, finement ressenti, je crois être née avec des dispositions naturelles pour ça, aussi ma route devait-elle me mener au yoga, indéniablement.

J’y suis arrivée par des chemins détournés, presque malgré moi, à mes dépends, puisque je vais toujours au bout des choses, au bout de la joie, du plaisir, de la souffrance.

Je devrais remercier celui qui m’a brisé le coeur mais ouvert un si joli chemin.

Puisqu’il fallait en passer par

Cette façon de voir les expériences passées m’amène à vivre sans rancoeur, apaisée, une route en ouvre toujours une autre, « il fallait que je vive ça, pour en arriver là ».

Mais ce passé n’est plus, il a laissé place à ce maintenant dans lequel je me glisse chaque jour, cette discipline corporelle devenue plaisir.

Un corps plus fort, pour un mental plus fort, un corps plus souple pour un mental plus souple, un corps qui ose, qui fait tomber les barrières.

Voir le monde  autrement, dépasser ses peurs, apprendre la patience, parce que chaque posture est un défi, une école d’humilité.

Apprendre à ne regarder que soi, ne pas se comparer, ne pas juger les autres ni se juger, faire du mieux que l’on peut, dans le moment présent, sentir le souffle parcourir chaque cellule de notre corps, sentir l’énergie monter, circuler.

Ma routine, ma Yoga routine, comme boire de l’eau ou respirer.

Il y a ceux qui ne comprennent pas « ça te passera »; ceux qui n’aiment pas voir une personne se transformer, le changement gène souvent, il est toujours beaucoup plus rassurant de se conformer à d’anciens schémas; ceux qui pensent encore que le yoga est une sorte  de secte, de méditation passive, d’illumination mystique.

J’approfondis ma pratique, chaque jour un peu plus loin, le corps et l’esprit s’arrondissent, prennent la forme, l’empreinte de ce chemin.

Car il s’agit d’un chemin, découvrir cette route avec bonheur, voir où elle va me mener, je lui laisse la bride, on verra bien…

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code