un autre monde est possible

L’automne est arrivé sans sommation, en une nuit, l’air s’est chargé de frais, des frissons au réveil, des envies de chaussettes de laine, de plaids épais. 

Les feuilles du cerisier se sont parées de cette couleur rousse, signale incontestable du changement de saison.

L’automne…

Une lumière toute particulière, un filtre jaune/orangé qui transforme les paysages, adoucit les contours.

Il fallait que je vois ça, que je prenne la mesure de ce changement, que je respire ces odeurs de mousse, de champignons, de feuilles en décomposition.

J’avais l’endroit parfait, près de chez moi, j’attendais le moment opportun, je ne voulais pas entamer la découverte accablée par un soleil d’été, je voulais prendre le temps, la mesure de cet espace insolite.

CORRENS

Un petit village d’irréductibles gaulois, de ceux qui résistent aux sirènes de l’immobilier (qui happent tout ici). Une poignée de résistants, qui a eu l’intelligence de voir que le passé était l’avenir (ce qui ne constitue en rien une vision rétrograde puisque que la plupart des grandes avancées de notre histoire se sont faites en s’appuyant sur des découvertes/savoirs ancestraux qui on permis d’aller plus loin. Qu’est-ce donc que la Renaissance en art/architecture/ littérature (et même en sciences physiques et naturelles) si ce n’est la (re)découverte de connaissances perdues, celles de la Grèce antique, des écrits de Platon, d’Aristote…).

Trève de digressions, des hommes donc, qui ont fait de leur village, le premier village bio de France.

Bio c’est à dire, sans pesticides/ engrais chimiques/ antibiotiques… Cultiver, élever les animaux de façon naturelle.

Point de subventions Européennes ici (donc une agriculture qui ne coûte rien au contribuable), des agriculteurs/ éleveurs fiers de ce qu’ils produisent, construisent pour l’avenir. Des hommes et et des femmes qui vivent de leur travail, font prospérer leur entreprise, et participent à créer un cadre de vie dans lequel les campagnes retrouvent leur fierté, leur dynamisme, ces milieux ruraux menacés de désertion, faute de jeunes gens pour reprendre les exploitations agricoles. Ici le village et ses commerces prospèrent, ici la cantine de l’école sert des repas bio, ici les moutons, chèvres vivent des vies d’animaux heureux, loin des ignobles élevages industriels.

Ici je déambule dans cette campagne idyllique, j’aperçois des chevaux en liberté dans les vignes, des champs en jachère, des ruches en pleine nature, de charmants murs de pierres sèches, des oliviers gorgés de fruits mûrs, ici l’air est plus pur qu’ailleurs, ici le soleil ne brille pas tout à fait du même éclat…

Les beautiful people ne s’y sont pas trompés, Correns est une image du paradis, Brad et Angelina s’y sont établis, j’espère que cette publicité ne viendra pas corrompre la simplicité, l’authenticité de cette petite commune.


Je repars, le panier chargé de fruits, de légumes, de vin, d’huile d’olive, de fromage, de miel,  des aliments qui n’ont pas fait le tour de la terre en avion. Des produits simples, frais, qui font la fierté de ceux qui les produisent et le bonheur de ceux qui les dégustent.

Parce que notre pouvoir est là: si j’achète ce qui est produit autour de chez moi, je participe à enrichir mon pays, à préserver mon environnement et à nourrir mon corps de façon à ce qu’il soit en bonne santé, fort et  rayonnant.


Cessons de toujours reporter la faute sur autrui, d’attendre du gouvernement des choses qu’il ne fera pas, car le pouvoir de changer est dans nos mains, dans nos paniers.


Dis-moi comment tu (con)sommes et je te dirai qui tu es:

You are what you eat; 
Eat less, eat better!

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

bhl

les aventures de la vérité

Les aventures de la vérité. Je suis sensible aux mots, chacun évoque, par sa sonorité ou par sa sémantique, une chose particulière. Ainsi « aventure » convoque immanquablement dans mon esprit vagabond,... Lire la suite ...

Capture d’écran 2015-01-24 à 11.24.07

on being a woman…

Je pense à vous, je pense souvent à vous, à ce que vous êtes, à ce que l’on a voulu faire de vous. Je m’interroge, je m’intéresse à votre bonheur,... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code