a "feel good" show you must see

Chaque année, peu de temps avant Noël, Katrine et Emmanuelle organisent une exposition à la galerie du Ruban vert. Chaque année je me rends à cet évènement, légère et joyeuse parce que je sais que ces deux filles-là savent créer une atmosphère à la fois poétique et colorée, une sensibilité toute féminine qui me réjouit comme un film avec Meg Ryan.

Hier, j’ai participé à l’accrochage, un jouissif sentiment enfantin de transgression chevillé au ventre à l’idée de découvrir les oeuvres avant les autres.

Cette sensation qui était mienne quand j’avais créé ma galerie d’art contemporain. 

Je n’avais pas réalisé à quel point tout ceci me manquait: organiser, sélectionner, accrocher, décrocher, déplacer, chercher le meilleur endroit, l’éclairage, les couleurs, les odeurs de peinture…

Je me suis plongée dans ce moment, festif: créer un instant éphémère, une bulle de beauté que les gens viendront découvrir, un verre à la main, les conversations qui se prolongeront, ceux que l’on a pas vus depuis longtemps, ceux qui prendront le temps de regarder, d’apprécier, ceux qui jetteront un regard superficiel mais qui reviendront le lendemain, seuls, ceux qui aimeront, ceux qui dédaigneront, ceux qui joueront les connaisseurs, ceux qui apprécieront vraiment, ceux qui achèteront, ceux qui tourneront autour du buffet…

L’univers fascinant d’un vernissage.

I miss that so badly.

Mais demain je ne serai que spectatrice et amatrice.

 

J’avais précédemment vu quelques toiles dans l’atelier de Katrine, déjà j’étais conquise par ce nouveau tournant qu’elle prenait, plus frais, plus léger et plus abouti cependant, mais là, en voyant cet accrochage, j’ai davantage réalisé l’ampleur du pas qu’elle avait franchi. 

Bien sûr les céramiques d’Emmanuelle subliment encore les toiles (même si je ne sais qui magnifie l’autre… leur travail est tellement complémentaire qu’il me donne l’impression d’une oeuvre commune).

Parce qu’Emmanuelle fait également partie de celles qui m’inspirent: jolie blonde au tempérament de feu, une volonté d’acier, la preuve vivante que l’on peut donner à sa vie la forme de ses rêves les plus fous: la belle travaillait dans la communication à Paris, elle a tout quitté pour apprendre la céramique et depuis, elle a remporté ce pari d’en vivre, de se faire un nom. Exposée à New-York, présente dans les pages de prestigieux magazines de décoration, l’aixoise d’adoption trace un chemin parsemé de couleurs, de finesse, de poésie et moi je suis fan, fan, fan (ici)…

Chaque fois je craque (impossible de résister), j’achète! Peu à peu mes placards se remplissent de mug, assiettes (merci encore Katrine et Didier), de saladiers, plats…

La beauté au quotidien, dans les toutes petites choses, voilà qui ensoleille ma vie.

 

Demain ce sera leur jour, point d’orgue de semaines de labeur, de doutes, seules face à leur création, being an artist…  

Demain elles se feront belles pour recevoir leurs hôtes, inquiètes de l’accueil qui sera fait à leur travail. 

Demain je serai là et j’espère que vous aussi car ces deux filles méritent vraiment que l’on s’attarde, que l’on s’attache.

 

Vernissage jeudi 21 novembre à partir de 18h à la galerie du Ruban vert, 4, Traverse Notre Dame, Aix-en-Provence.

 

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

myk1

Mykonos

  D’abord il y a le bleu, en bas, en haut, celui du ciel et de la mer, partout, sur les toits des églises, les portes, les volets et puis... Lire la suite ...

Somtimes

Un an après

  Un an déjà(ici)…   Je rentrais d’un merveilleux séjour à Edimbourg, la ville dans laquelle vivait ma soeur, une parenthèse enchantée, un moment de partage, de joie, de légèreté... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code