le p’tit salopard

 Une drôle d’année, des évènements inusités, un été indien qui n’en finit pas de s’étendre, le soleil darde ses rayons sur la terrasse, hier le thermomètre indiquait encore 26°c. Les feuilles ne savent plus si elles doivent tomber ou s’accrocher un peu plus longtemps, les chats prolongent leurs bruyantes parades nuptiales, la nuit, juste sous mes fenêtres. Sont-ce des chats errants, des petits matous de gouttière qui roulent des mécaniques dans mon jardin? Peu impressionnés par une quelconque présence humaine, ils passent et repassent mais ne s’arrêtent jamais; Aussi quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, bien sagement rangé devant ma porte, un chaton, un adorable chaton affamé qui m’a jeté un regard implorant et s’est fendu d’un cri désespéré. Évidemment j’ai rempli un bol de lait dont il s’est délecté, puis un deuxième, puis… Chaque jour, plusieurs fois par jour.

Prise au piège de ce petit salopard (je l’ai appelé ainsi car ce sournois m’a acculée à tomber sous son charme).

Une décision collégiale: on le garde ou pas?

J’avais juré qu’on ne m’y reprendrait plus…

Et puis s’il appartenait à quelqu’un?

Il fallait purger toutes les pistes, chat sauvage (drôlement câlin pour un chat errant), abandonné/perdu (il miaule étrangement…)?

Je viens donc de rédiger une petite annonce, si vous reconnaissez ce matou, écrivez-moi ou si vous souhaitez l’adopter (contre bons soins, une enquête de moralité sera exigée et un droit de visite aussi!).

Ce qui est drôle c’est que je passais depuis quelques jours devant un jardin dans lequel se trouvaient deux adorables chatons tigrés, chaque fois, la vue de ces petites créatures m’attendrissait et remplissait mon coeur d’un bref mais puissant sentiment de contentement, parfois je m’arrêtais pour surprendre leurs jeux, leurs petits coups de pattes, leurs bonds de félins miniatures, chaque fois je pensais: « Existe-t-il quelque-chose de plus mignon au monde qu’un chaton? ».

J’ai dû envoyer un signal puissant, la loi de l’attraction, quelque chose comme ça…

Parfois les choses nous arrivent sans que nous ayons l’impression de les avoir voulues, cherchées, sans avoir la sensation d’exercer un quelconque contrôle.

Et pourtant…

Je pense que rien n’arrive par hasard:

Dis-moi ce que tu penses, je te dirai ce que tu attireras…

 

Favoris

Capture d’écran 2015-01-19 à 09.33.44

la disparition des lucioles

  Ce n’est pas une histoire lumineuse que je vais vous raconter aujourd’hui, ma gorge est encore serrée de ce malaise palpable, de ce désespoir qui suintait des murs délabrés.... Lire la suite ...

delos17

Apollon, Délos et moi

  Elle se mérite, on n’arrive pas sur une île comme ça, par hasard, l’insularité est une démarche volontaire. Il faut la vouloir, la désirer. Prévoir, prendre ses dispositions pour... Lire la suite ...

bhl

les aventures de la vérité

Les aventures de la vérité. Je suis sensible aux mots, chacun évoque, par sa sonorité ou par sa sémantique, une chose particulière. Ainsi « aventure » convoque immanquablement dans mon esprit vagabond,... Lire la suite ...

Capture d’écran 2015-01-24 à 11.24.07

on being a woman…

Je pense à vous, je pense souvent à vous, à ce que vous êtes, à ce que l’on a voulu faire de vous. Je m’interroge, je m’intéresse à votre bonheur,... Lire la suite ...

Abonnez-vous !

laissez moi un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code